Le Grand Livre de la Maison Miniature (Éd. Fleurus) is now available in English version :
The Big Book of a Miniature House (GMC Publications
)

vendredi 26 août 2016

Les fleurs de fin d'été

Dans les « vrais » jardin, elles sont plutôt fanées sous la sécheresse, mais en miniature, elles tiennent mieux le choc.
Les saisons auront été bien surprenantes, cette année. 
Pas de printemps, un été qui bat un record historique de chaleur, l'automne qui arrive doucement, les feuilles commencent à jaunir et à tomber… et il fait 37 °C, à l'ombre… tout est « normal »… hum…

J'ai profité, hier, de la fraîcheur (toute relative) matinale pour faire des photos des créations qui n'étaient pas (ou très peu) présentes dans les précédentes compositions et faisant partie, elles aussi, de la collection automne-hiver 2016.

 


En espérant que vous ne souffrez pas de la chaleur, je vous souhaite un très beau week-end. 

À bientôt. ♥ Léa


lundi 22 août 2016

Collection automne-hiver 2016

Il reste encore un mois d'été et il faut profiter de ses derniers jours, avant de penser à la fraîcheur et aux longues soirées d'hiver, mais ça n'empêche pas créer et de préparer de nouvelles collections.
Pour l'instant, cette toute nouvelle est axée sur des tons mats, fanés et… qui auront pour point commun d'être poudrés. 

L'alliance des roses et des bleus-verts poudrés insuffle de la douceur et de la sobriété à l'aspect et au touché proches du velours de soie, de quoi passer un hiver en miniature, très cocooning, parmi le mobilier, les fleurs, les poupées et les objets hétéroclites qu'il me plaît toujours autant de fabriquer.

 





C'est toujours un peu compliqué de trouver des noms révélateurs à des couleurs que l'on a « mélangées » pour que tout le monde s'imagine bien les tons exacts. 
Sur Facebook a circulé une image qui m'a fait sourire, car ô combien révélatrice du dilemme rencontré par le créateur, lorsque qu'il doit choisir une couleur… et encore, quand il faut en plus la nommer… je vous dis pas (— enfin, oui, je vous confirme que ce n'est pas simple ^^).





Après ce petit intermède je vais poursuivre quelques travaux dans la roulotte, en vous souhaitant une très belle semaine. 

À bientôt. ♥  Léa

vendredi 12 août 2016

Fabrication de l'alcôve


L'alcôve fera office de couchage, ce sera un genre de lit-clos (doté de deux fenêtres).

La cloison séparative est mise en limite des fenêtres du fond pour garder le plus de place possible dans la pièce à vivre qui est censée être davantage meublée.

Pour l'instant, elle n'est pas encore collée, car avant de la fixer définitivement, il faut tapisser les murs du fond.



J'ai collé des sections de tasseaux sur trois murs, puis fixé une planche sur laquelle sera posé un matelas et toute la literie, les couvertures, coussins, etc.




Dessous, il restera un espace vide qui pourra faire office de rangement, puisque j'ai fabriqué une façade de placard en bois dont les portes sont fonctionnelles.




C'est toujours utile de pouvoir compter sur un petit placard supplémentaire, quand on aime accumuler… mais que l'on n'a plus de quoi…  exposer, entreposer, ou tout simplement ranger ! ^^

À bientôt. ♥  Léa

jeudi 4 août 2016

Les couleurs de la roulotte

Avant de poursuivre la décoration à l'intérieur de la roulotte, il faut s'occuper de l'extérieur.

 


  ♥    

Depuis un peu plus d'une semaine, j'ai continué à y travailler, mais… comme il m'était difficile de me concentrer le jour, avec toutes les allées et venues dans mon périmètre de création ^^ (celles-ci étant dues à des travaux d'électricité et de plomberie — on sait quand ça commence, on ne sait pas quand ça finit, surtout quand il faut revenir parce qu'il faut rectifier quelque chose… bref !), j'étais plus tranquille en soirée, sauf que… je n'ai pas pu faire beaucoup de photos.

Celles qui suivent montrent la mise en couleurs de l'extérieur, puis viendra le commencement de l'aménagement intérieur (il y a un aperçu des différents papiers prévus pour l'alcôve, car chaque mur sera recouvert d'une couleur et d'un motif différents).


Il y a beaucoup de choses qui interagissent, par exemple, avant de décorer les murs, il faut bien peindre les quatre chants des ouvertures de fenêtres, pour que ce soit propre vu de l'intérieur.
De plus, si les murs étaient déjà tapissés, il pourrait y avoir des risques que la peinture prévue à l'extérieur déborde et salisse les revêtements intérieurs.


Les finitions (pose d'une cimaise sous les fenêtres, installation de la balustrade extérieure… et  rajout d'une petite frise en bois qui n'est pas dans le kit), pourront se faire après l'aménagement de l'intérieur. Parce que figurez-vous que je trépigne d'impatience de pouvoir commencer à mettre en place cette déco intérieure. ;)



Et là, ce sont des éléments en bois récupérés dans mes « brouillons » qui vont probablement me servir (peut-être pas tous) en les arrangeant un peu, mais ce sera pour la suite. 



♥  

À bientôt. ♥  Léa 

dimanche 24 juillet 2016

Découpe de l'alcôve

Je vous avais laissés lorsque je commençais à envisager l'alcôve, j'avais fait au préalable les marques qui indiquent où placer la séparation.

Pour faire cette partie, je me suis aidée de la façade qui n'est toujours pas fixée, pour l'instant.
(Elle le sera quand j'aurais fait la double-porte d'entrée.)
J'ai reporté ses contours au crayon de papier, sur une planche de CP (contreplaqué) que 5 mm d'épaisseur.
Comme je souhaite assortir son arcade à celle de la porte d'entrée (dont je vous parlerai plus tard, mais dont vous connaissez déjà la forme, car je l'ai réalisée une première fois pour une autre maison, il y a quelques années ♥ voir le petit supplément en bas de l'article ♥ ), j'ai modifié les angles.



Ensuite, j'ai passé tous les traits au cutter (il suffit de faire une légère rainure), pour facilité la coupe à la scie à chantourner manuelle (la lame ayant tendance, dans ce cas, à suivre le passage que lui créée la rainure).
Je procède toujours en faisant d'abord l'ouverture, je trouve que c'est plus facile de faire les découpes quand la planche est encore entière.
J'ai positionné le patron à une extrémité de la planche, ce qui m'évite de faire une découpe supplémentaire.



Avant ponçage des chants, je vérifie que c'est aux bonnes dimensions, ici, il faudra juste que je reprenne un peu de hauteur (environ 4 mm), ce que je ferai en recoupant un peu le bas.


 Et je vous donne un tout petit aperçu de ce que sera l'ambiance….

Vous pensez que j'hésite entre les papiers qui vont habiller les murs ? 
Vous verrez d'ici peu (j'espère ;)) ce que tout cela devrait donner.




♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 
Un petit supplément concernant la forme de l'arcade.
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 


Vous l'avez peut-être reconnue, car je l'ai déjà faite, dans une version quasi identique à l'originale, je veux parler d'une porte (en miniature) inspirée par celle (en grandeur nature) du hall d'un hôtel qui se trouve rue d'Orsel, à Montmartre.




Quand la porte principale qui donne sur la rue est ouverte (ce qui est le cas quasi tout le temps, puisque c'est un hôtel), elle laisse entrevoir une perspective que je ne me lasse jamais d'admirer.

Je l'avais donc photographiée pour pouvoir la réaliser pour la Maison des Anges.



Pour la roulotte, je vais reproduire uniquement la porte, sans l'imposte.
J'ai donc réimprimé un gabarit pour délimiter les contours de la découpe à faire dans le bois.
(Ce que l'on voit sur la première photo de l'article.)


♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 
Un autre petit supplément concernant mon « plan de travail » pour la découpe à la scie à chantourner manuelle. 
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 
… Pour faire suite aux commentaires et questions. :D


(Et les flèches montrent ce qu'il faut éviter, quand la lame s'approche du bord du tabouret… ;))


À bientôt. ♥  Léa


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE - COPYRIGHT INFORMATION


Merci de respecter mon travail. Toute photo figurant sur ce site est la propriété exclusive de son auteur. « Toute reproduction totale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits est illicite. » (article L.122.4) Conformément à l'article 1 de la loi du 11/03/57 :
« L'auteur jouit d'un droit de propriété au seul fait de sa création. »